LA LÉGENDE DE MOLLY JOHNSON

Une performance superbement patinée de Leah Purcell est tout ce qui rachète The Drover’s Wife: The Legend of Molly Johnson, que Purcell a écrit, réalisé et dans lequel joue. Une femme très enceinte qui se débrouille seule dans les Snowy Mountains de la Nouvelle-Galles du Sud, Molly attend son mari revient après avoir conduit des moutons lorsqu’un aborigène fugitif, Yadaka (Rob Collins), tombe sur leur cabane isolée.

“Je te tirerai dessus là où tu te tiens et je t’enterrerai là où tu tomberas”, dit-elle, mais après avoir retiré ses chaînes au cou, il l’aide à accoucher, et ces deux étrangers établissent un lien de confiance. C’est le fil conducteur le plus émouvant de ce film inégal, qui marque le troisième passage de Purcell à la nouvelle d’Henry Lawson en 1892, après

Leave a Reply

Your email address will not be published.