MISSION POUR LA JUSTICE.

46 Views

Originalité: [2 sur 5] Le film, était pour moi, un peu réminiscent du vieux film de Teco Benson avec Saint Obi appelé, “État d’urgence”. D’accord, ce film n’a rien sur l’État d’Urgence, et il n’était même pas proche, mais il m’a rappelé de lui. Je devrais probablement dire que cela m’a rappelé les 90 jours de Genevieve Nnaji et Kalu Ikeagwu, mais pour une raison quelconque, je ne pense pas que ce film ait atteint ces normes, mais parce qu’il y a si peu de films d’action hors de l’industrie, il semble que chaque film rappelle l’autre.

  • Prévisibilité: [3 sur 5] La fin n’était certainement pas prévisible (à ce stade, vous devez être fatigué de ce mot, mais) la fin rappelait celle de Jada Pinkett et Queen Latifah. Ai-je le donner?
  • Réalisation / Montage: [1 sur 5]Pendant la majeure partie de ce film, je ne pouvais pas comprendre comment les policiers ne les ont jamais pris dans les premières scènes parce que dans le film les voleurs sont debout et je jure qu’ils ne commencent à courir que lorsque les policiers sont debout juste à côté d’eux et puis tout d’un coup, en un clin d’œil, les voleurs sont à 20 pieds. Encore une fois, comme beaucoup de films Nollywood ces jours-ci, je ne peux attribuer cet événement à la MAGIE.
  • Qualité d’acteur: [2 sur 5] La plupart des présentateurs utilisés dans ce film avaient l’air extrêmement ennuyés pour une raison quelconque. Cependant, la plus grande surprise de ce film, je dirais, a été le fait qu’Eddie Nartey n’a pas joué le rôle d’un policier ou d’un enquêteur. Je déteste habituellement les films du Prince David (pour des raisons inconnues pour moi, ce n’est qu’une de ces choses) donc le simple fait que j’ai regardé ce film en soi était un miracle.
  • Paramètres et costumes: [2 sur 5] Ok étant donné que tout ce qu’ils portaient pour la plupart du film étaient des imperméables noirs lo lolHistoire: [2 sur 5] Au début du film (en fait jusqu’aux scènes finales) j’étais très confus sur ce qui se passait dans le film. J’ai vu que c’était bien joué et j’ai aimé le drame mais je ne comprenais pas de quoi il s’agissait vraiment. Cela a probablement plus à voir avec le fait que le style du film était “In Media-Res” (c’est-à-dire qu’il commence au milieu et s’accumule avec des flashbacks). Cependant, si vous avez la patience d’attendre la fin, vous vous rendez compte que ce n’est pas si mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *