DANS LE CIEL

35 Views

L’histoire suit Richard (Blossom Chukwujekwu), un romantique ringard et maladroit qui est toujours malchanceux en amour. Un soir, après avoir appris que sa petite amie de cinq mois et demi l’avait trompé pendant la majorité de leur relation (sans vergogne en fait), il parvient également à se piéger dans une situation dangereuse différente. Il tombe sur un enlèvement et tout en essayant d’effectuer des cascades de héros, il perd sa vie. Et c’est ainsi qu’il se retrouve dans une version décalée du Paradis.

Dans ce Paradis, il rencontre Angela (Ute Nwaefuna) dont il est convaincu qu’elle est le véritable amour de sa vie et quand son ange gardien (Nancy Isime) tente de le bloquer, il s’échappe du Ciel – car apparemment il est vraiment facile d’échapper à l’au-delà. Quand son ange tente de le reprendre, il la convainc facilement qu’il ne peut pas parce qu’il a enfin rencontré l’amour de sa vie (vous savez because parce que c’est le but de votre vie). Il plaide pour être autorisé à rester et parce que c’est un plaidoyer fait au nom indéniable du “véritable amour” (assurez-vous de ne manquer aucun sarcasme), il est accordé. Mais bien sûr, il ya un hic. S’il ne la fait pas tomber amoureuse de lui (comme en témoigne l’accord d’Angela pour être sa petite amie), il mourra et sera banni en enfer.

Pour être juste, pour nollywood, Made In Heaven est une prémisse relativement différente sur le papier. Cependant, l’exécution est très fidèle à la forme pour notre industrie malheureusement. Il y a des incohérences dans les graphiques et la construction du monde, mais l’incohérence la plus flagrante est dans le récit. Comme indiqué précédemment dans cet examen, il y a eu trop de situations où l’effet escompté est évident, mais il n’est pas atteint. Par exemple, la manière dont la trame de fond de l’enlèvement et le rôle de Richard dans ce qui est entrelacé est très mal fait. Richard, lui-même, en tant que personnage est à peine assez construit. Il y a beaucoup d’opportunités perdues dans la représentation de la romance de Richard et Angela. Et les scènes trépidantes/tendues sont pour la plupart tombées à plat sur leur visage 90% du temps. L’une des meilleures parties de ce film est de regarder le personnage de Nancy manger nonchalamment en arrière-plan alors que Richard panique.

Il y a différents aspects de ce film qui vient de venir court. C’était l’un de ceux où presque tous les départements avaient l’occasion de se mettre dans l’embarras. Les performances dans le film sont à peine décentes car il se détache comme si la plupart des actes de soutien ici considèrent le tout comme une blague que le public n’est pas tout à fait dans le coup. L’interprétation de Blossom de Richard est au mieux intéressante. Ce n’est pas que ce soit incohérent ou que la performance soit la plus faible. Peut-être que c’est plus à voir avec l’écriture, mais la personnalité du personnage est une sorte de ridicule qui ne frappe pas une seule corde sensible au sein du public. Nancy Isime comme notre ange est le plus impressionnant pendant qu’elle mange.

Lorsque le film se termine, vous êtes heureux que ce soit terminé, mais vous êtes surpris de vous attendre à quelque chose de différent. Surtout après avoir vu cette affiche wanna-be “living in bondage”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *